AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Armance de Vanzade

Aller en bas 
AuteurMessage
Armance de Vanzade*

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 30
Localisation : Partout où il est bon d'être

MessageSujet: Armance de Vanzade   Dim 30 Mar - 18:39

I. Identité.


Nom : De Vanzade

Prénoms : Armance Marie Sophie Louise Elisabeth Joséphine

Surnom : Le Lys

Classe sociale : La Noblesse

Titre : Comtesse de Vanzade

II. Histoire & Famille.


Date de Naissance : 22 avril 1810

Lieu de Naissance : Paris

Frères & sœurs : Adam de Vanzade, 18 ans et Orianne de Vanzade, 16 ans.

Histoire : C'est dans la douce chaleur d'une journée d'avril que la jolie Armance décida de sortir du ventre confortable de sa mère. Enfant tant désirée, la petite fut considérée dès sa naissance comme une pure merveille. Déjà enfant, sa beauté exquise qu'elle tenait incontestablement de sa mère lui valait les plus beaux compliments, et elle était le centre de toute l'attention de ses parents. Du moins, jusqu'à l'arrivée un an et quelques poussières plus tard d'Adam. Leur écart minime permit aux deux enfants d'être extrêmement proches, quasiment comme des jumeaux. Si les Vanzade n'étaient pas aussi réputés à Paris, c'était d'ailleurs ce que tout le monde aurait facilement pu penser. Objet de l'attention de la famille, Armance et Adam ne se quittent plus dès que le plus jeune trouve la force de trotter sur ses petites jambes, et l'arrivée d'Orianne n'y fera rien; ces deux-là seront inséparables. Peu de temps après la naissance de la cadette, leur mère décède brusquement des suites d'une grave maladie, ce qui ne fait d'accentuer le besoin perpétuel des deux siamois, comme les appelle Mme de Vanzade, d'être sans arrêt ensemble. Sans doute la cadette aura souffert d'une certaine mise à l'écart vis-à-vis de ses frères et soeurs, mais ce fut un acte tout à fait inconscient.

Malgré la difficulté de la perte de leur mère, les enfants Vanzade s'épanouirent sans trop de peine, vivant dans le luxe et habitués à attirer les regards de tous les gens présents dans la pièce où ils se trouvaient. Armance, ayant une troublante ressemblance avec sa mère, devint vite la petite préférée des salons, brillant par sa beauté et son esprit bien aiguisé pour son âge. En effet, la jeune fille était dotée d'une curiosité assez incroyable, ce qui avait souvent le don de la mettre dans des situations assez impossibles. Situations dont elle sortait toujours sans peine grâce son charisme développé et à son frère toujours dans les parages. Il faut dire qu'avec un tempérament aussi enflammé et une énergie débordante, la petite avait de quoi rendre fous les domestiques et les nourrices en tout genre.

Lorsqu'ils abordèrent l'adolescence, Adam et Armance devinrent de plus en plus incontrôlables. Même si, en public ou lors des réceptions, les deux savaient se tenir parfaitement pour donner une image impeccable de la famille et faire la fierté de tous les Vanzade, à la maison, ils étaient sans arrêt en trai nde faire des frasques en tout genre. Si bien que leur père prit une décision radicale; il fallait séparer les siamois. La solution qui s'imposait était de placer Adam en pension après les vacances d'été. A l'annonce de cette décision, Armance et Adam se braquèrent, et refusèrent de manger plusieurs jours, ce qui ne changea rien. La jeune fille comprit alors qu'il fallait la jouer plus fine, et ils passèrent des vacances excellentes, sages comme des images avec des attitudes plus qu'exemplaires. Leur père, séduit par leur comportement, retira sa menace et les deux adolescents en furent ravis. Néanmoins, pas question de recommencer à faire les diablotins, sinon Adam partirait immédiatement.

Armance fut donc contrainte d'aborder l'adolescence sous un angle plus calme que son enfance turbulente. Brillante et intelligente, passionnée par les arts et aussi celui de monter à cheval - chose assez rare chez les femmes de cette époque - Armance comprend vite qu'elle a un fort pouvoir de séduction. A vrai dire, elle l'a toujours su. Petite, elle savait tout obtenir d'un regard ou d'une supplication. Mais il s'agit là d'une tout autre forme de séduction. Celle qui plait aux hommes. Sans peine, elle apprend à arriver à ses fins par tous les moyens, développant un certain machiavélisme en même temps qu'Adam, lui aussi beau comme un dieu et savamment doué pour faire vibrer le coeur des femmes. Si la demoiselle n'a pas encore trouvé son futur époux, celui à qui elle se donnera corps et âme, elle n'hésite pas à se laisser aller avec quelques invités charmants chez elle ou dans les recoins sombres des lieux de réception, offrant ses baisers brûlants à qui l'a mérité selon elle. Son père ne désespère pas de lui trouver bientôt un mari, mais la jeune femme n'est pas pressée: elle aime sa liberté et la revendique, ce qui fait d'elle un modèle de féminisme et d'indépendance qui plait beaucoup dans le milieu mondain.

Vers ses seize ans, elle rencontre alors la fameuse Roseline de Mercoeur. Sa réputation l'ayant précédée, Armance savait qu'elle allait devoir briller encore plus que d'habitude. Certes, c'est ce qu'elle fit. Mais la rencontre fut électrique, et depuis, Roseline de Mercoeur devint son ennemie jurée. Tout est sujet à concurrence; les modes qu'elles lancent, les fêtes qu'elles organisent, les garçons qu'elles charment. Pour s'imposer, aucune d'entre elle n'hésite à utilise tous les moyens, même les plus déplacés, pour faire tomber son ennemie. La Lys contre La Rose, voilà la lutte perpétuelle dans laquelle sont prises les deux familles, qui voient chacune en leur représentante une façon de prendre leur revanche sur la famille rivale. Cette lutte va bien au-delà de la famille, puisqu'elle s'étend à tout un cercle d'amis respectifs qui s'en donnent à coeur joie pour descendre en flèche la côte de la rivale. Solène Beauregard est d'ailleurs, après Adam, la plus précieuse alliée d'Armance. Sa meilleure amie en quelques sortes. Solène passe énormèment de temps chez Armance, et concocte sans arrêt de nouveaux plans pour faire tomber l'ennemie. Leur amitié remonte néanmoins à leur enfance, et n'est pas prête de s'arrêter là.
Aujourd'hui, Armance aborde ses vingt printemps, et rayonne toujours plus chaque jour de beauté. Elle est plus que jamais résolue à briser cette rose qui l'agace de plus en plus...

III. Tempérament & Goûts.


Traits de caractère :

On peut dire qu'Armance est de ces filles à avoir un caractère bien trempé. S'il est recommandé aux jeunes femmes de souvent s'incliner devant les demandes des hommes, Armance a pour habitude de ne pas s'y prêter et d'imposer ses conditions. Son rang et son charisme lui permettent de s'autoriser de nombreux caprices, et l'argent de son père lui permet de les assouvir. Sa force de caractère et son intransigeance font d'elle une redoutable maîtresse de maison, difficile à contenter et incroyablement exigeante. Indépendante et sûre d'elle, Armance estime n'avoir besoin de personne pour mener sa vie comme elle l'entend. Exception faite sans doute de son frère.

Etant considérée depuis toujours comme une petite merveille, la jeune femme a vite développé un orgueil et une vanité assez incroyable pour son jeune âge. Parfois hautaine, souvent méprisante avec les domestiques, Armance ne montrera jamais ses faiblesses, sauf peut-être devant son frère ou Solène. Même Orianne n'a jamais eu le privilège de voir son aînée en position de faiblesse. Et ça ne risque pas d'arriver de sitôt! Depuis la mort de sa mère, la jeune femme s'est forgée une carapace et montre toujours une image de femme forte et invincible, ce qui explique sa susceptibilité lorsque quelqu'un s'avise de la rabaisser, ou tout du moins d'essayer. Sa répartie a traumatisé plus d'un de ses ennemis. En parlant d'ennemis, Armance fait preuve d'un machiavélisme absolu quand il s'agit de faire de sales coups à Roseline et n'hésite pas à blesser pour arriver à ses fins.

Armance n'a cependant pas que des mauvais côtés en elle, bien au contraire. Figure phare de la haute société parisienne, sa présence d'esprit dûe à sa maturité et son intelligence lui permettent d'alimenter de nombreux sujets de conversation sans se retrouver démunie au niveau de tel ou tel sujet brûlant. Il n'empêche que ce qu'elle préfère dans les fêtes, c'est sans conteste la danse et l'amusement. L'énergie dont elle déborde entraîne souvent ses amis avec elle dans des jeux et des danses où elle excelle.

Quand elle n'est pas le centre d'attention d'une réception ou en train d'alpaguer des servantes, Armance est tout à fait différente de l'image qu'elle se donne. Elle se trouve être plus calme, moins extravagante. Avec son frère, et parfois même sa soeur, elle s'avère extrêmement protectrice et serait prête à tout pour éviter qu'il ne leur arrive quoique ce soit. L'entraide, ça ne marche qu'entre eux certes, mais ça marche plus que bien. Malgré tout, il n'y a qu'avec Adam que la jeune femme fait preuve d'affection, ouvrant plus souvent les bras à son frère qu'à sa jeune soeur. Et lorsqu'elle est seule, Armance devient facilement mélancolique, voire même nostalgique. Mais elle ne s'autorise ces moments que lorsqu'elle est seule dans une pièce, surtout dans sa chambre, se laissant aller à quelques souvenirs de sa mère et autres.

Goûts : Armance a un goût très prononcé pour les arts. Elle s'intéresse énormément aux jeunes artistes et adore passer du temps au théâtre, où il est d'ailleurs bien vu de se montrer. Elle encourage beaucoup de talents inconnus et n'hésite pas à leur donner parfois un coup de main pour se faire un nom et les prendre sous son aile. Elle aime regarder de longs moments les peintres qui travaillent sur leurs toiles ou les chanteurs en train de réchauffer leur voix. Curieuse, elle lit beaucoup lorsqu'elle a du temps libre.

Armance aime également le sport. Enfin, dans une moindre mesure. Elle reste néanmoins une cavalière émérite et passe beaucoup de temps à monter à cheval avec sa monture, Azur, étalon gris que son père lui a offert il y a quelques années. Elle est également une très bonne danseuse, souvent courtisée pour ne serait-ce qu'une seule danse par tous les plus beaux cavaliers des soirées.

Mais ce qu'elle aime sans doute le plus, c'est imposer, diriger, éblouir, se faire envier...

IV. Physique.


Description physique : Armance plait beaucoup. Sa prestance et son élégance, sa façon de se tenir et sa toilette sont toujours impeccables, et elle possède en plus de ça un corps à la limite de la perfection. Pas de ventre bouffi trop serré dans un corset, pas de poitrine trop imposante, un dos bien droit et une cambrure des reins qui semble avoir été dessinée tellement elle est sublime. De longues jambes finement sculptés, un goût prononcé pour les bijoux clinquants sans être trop tape à l'oeil et les robes aux tons acidulés, impossible de passer à côté d'elle sans la voir.

Armance possède un visage en tout point semblable à celui de sa défunte mère. Des traits fins de poupée de porcelaine, des lèvres pulpeuses et attirantes, un regard sombre et troublant, un nez fin et harmonieux, une longue crinière brune et ondulée qu'elle remonte parfois dans un chignon plus ou moins élaboré selon les occasions. Tout semble avoir été organisé pour faire de cette jeune femme une créature parfaite et admirée de tous, parfois crainte, mais tellement enviée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤¤ Paris ¤¤
Admin
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Armance de Vanzade   Lun 31 Mar - 22:18

Aaah !
Jolie fiche, tu es donc validée sans tarder !
Bienvenue à Paris, charmante demoiselle !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-et-le-lys.0forum.biz
 
Armance de Vanzade
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: